Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE

NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE

Tout d'abord, l'autosuffisance, qu'est-ce que c'est ?

D’après le Larousse, la définition d’autosuffisant est la suivante : "Dont les ressources propres sont suffisantes pour assurer les besoins essentiels." .

 

NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE

La pyramide de Maslow définit nos besoins fondamentaux :

- Besoins physiologiques : la faim, une nourriture adaptée à notre santé
- Besoins de sécurité : semer et développer sa propre alimentation apporte un sentiment de sécurité
- Besoins d’appartenance et d’amour : Nourrir, c'est donner de l'amour. L'amour de ses proches, l'amour de la terre. Puis nous nous rapprochons de personnes qui partagent nos valeurs, créons des communautés d'échanges, de troc, de savoir. Puis nous inspirons nos visiteurs et la communauté va s'agrandir petit à petit. 
- Besoins d’estime : jardiner, cultiver, produire de ses mains apporte une grande confiance et estime de soi, mais aussi de la nature, de la terre
- Besoin d’accomplissement de soi : N'est-il pas heureux l'homme qui évolue avec les saisons, qui se soigne avec la nature et prend soin de lui avec son alimentation et son hygiène de vie ? 

Nous  nous rendons compte que ce retour aux sources alimente tous nos besoins fondamentaux ! 

Comment mettre en place des actions d'autosuffisance chez soi ? 

Nous ne vivons pas dans une ferme, mais dans une maison, dans un petit village du Haut-Doubs, à 10 km de Pontarlier. Nous n'avons que 10 ares de terrain.

Sous l'impulsion de notre fils, passionné d'autonomie et de jardin, nous avons un potager qui nous nourrit en légumes toute l'année : pommes de terre, carottes, petits pois, betteraves, haricots, potirons, cornichons, choux kale, courgettes. Voilà déjà de quoi faire ! En saison, nous nous sommes régalés de fèves, de tomates, salades...

Nous avons également adopté des poules (3 au début, 10 maintenant dont 2 coqs) et des cailles qui nous donnent de bons oeufs ! Puis 2 chèvres, qui nous donnent du bon lait, pour nos yaourts et fromages ! Et maintenant des lapins fermiers, que nous laissons courir en plein air, qui nous régalent également... Tout ce petit monde nous permet également de réduire nos déchets. 

Nous cueillons également beaucoup de feuilles et de fruits dans la forêt que nous transformons en gelée, sirop, hydrolat (huiles essentielles pour toute la famille) et même vin ! 

Notre viande est achetée aux agriculteurs voisins et les fruits chez le primeur. 

Consommer local et de saison, cuisiner avec nos produits simplifient la vie et libère de la charge mentale des courses puisqu'on achète beaucoup moins et je n'ai plus besoin de faire de listes ! Cela invite même à la cuisine créative !

Je cuisine beaucoup mais n'y passe pas toutes mes journées ! C'est une question d'organisation et ainsi, notre budget pour une famille de 4 dont 3 bons mangeurs varie de 50 à 75 €/semaine ! 

Nous avons également installés plusieurs cuves pour récupérer l'eau de pluie ! 

Avec le papi, nous avons également des ruches, qui nous donnent certaines années plus que d'autres du bon miel, qui sucre naturellement nos desserts par ex ! 

Vous vous demandez si c'est beaucoup de travail ? C'est une organisation ! Nous ne voyons pas cela comme un travail, un labeur. Mais au contraire, un projet que nous construisons de nos mains, et qui va nous nourrir sainement, nous faire faire des économies, et surtout prendre soin de notre santé ! Une sorte de liberté ! 

Nos projets que nous ne manquerons pas de partager avec vous sur ce site : 

Nous allons planter des arbres fruitiers (4), des arbustes de petits fruits, et avons déjà mis des bouleaux pour récupérer la sève, très bonne à la santé. 

Je vais me faire un jardin de plantes aromatiques, médicinales, qui vont parfumer nos mets et prendre soin de nous ! 

Une citerne est en projet, ainsi que la pose de panneaux photovoltaïques pour produire notre électricité ! 

Nous déplaçons le jardin pour cultiver en permaculture. 

 

Un bien-être inattendu, un sentiment de  puissance naturelle est née avec ce mode de vie 

Plus qu'un mode de vie, c'est également un éveil spirituel.

Nous prenons conscience de notre place sur Terre. Nous vivons désormais en connexion avec la nature, la météo.

Il ne sera plus jamais possible de revivre comme avant, la tête dans le guidon !

L'autosuffisance amène également une nouvelle hygiène de vie. Nous ne pouvons plus avaler de produits alimentaires transformés, nous sortons tous les jours et allons marcher entre 30 min et 1 h. Notre santé n'en est que reboostée !

Voilà les débuts de notre autonomie alimentaire pour la famille, avec plus que moins de succès. Nous avançons étape par étape. 

N'hésitez pas à venir nous rencontrer, à nous poser des questions  ! 

C'est avec grand plaisir que nous vous inspirerons ! 

 

NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
NOUS DEVELOPPONS NOTRE AUTOSUFFISANCE A NOTRE ECHELLE
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article