Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accompagnement pour se sortir d'un burn-out et bore-out Pontarlier, Doubs, Jura-Suisse

Accompagnement pour se sortir d'un burn-out et bore-out Pontarlier, Doubs, Jura-Suisse

Burn-out, de quoi parle-t-on ?

Le syndrome d’épuisement professionnel – ou burn-out – touche de plus en plus d'actifs ! En 2019, dans la Classification internationale des maladies (CIM) de l’OMS, le burn-out est considéré comme un « phénomène lié au travail ». Il est décrit dans le chapitre « Facteurs influant sur l’état de santé ou sur les motifs de recours aux services de santé », qui regroupe les motifs qui ne sont pas classés comme maladies mais pour lesquels les personnes s’adressent aux services de santé.

Dans la CIM-11, le burn-out est défini comme suit : « Le burn-out, ou épuisement professionnel, est un syndrome conceptualisé comme résultant d'un stress chronique au travail qui n'a pas été correctement géré ». Trois dimensions le caractérisent :

un sentiment de manque d'énergie ou d'épuisement ;
un retrait vis-à-vis du travail ou des sentiments de négativisme ou de cynisme liés au travail;
une perte d’efficacité professionnelle.
L’OMS précise que « Le terme de burn-out ou d’épuisement professionnel désigne spécifiquement des phénomènes relatifs au contexte professionnel et ne doit pas être utilisé pour décrire des expériences dans d'autres domaines de la vie. »

Selon un guide de prévention édité dès 2015 par le ministère du Travail, « le syndrome d’épuisement professionnel se traduit donc à la fois par une érosion de l’engagement (en réaction à l’épuisement), une érosion des sentiments (à mesure que le cynisme s’installe) et une érosion de l’adéquation entre le poste et le travailleur (vécue comme une crise personnelle). Dans les cas les plus extrêmes, le travailleur peut se trouver dans un état physique et psychique tel qu’il ne peut pas poursuivre son activité de travail ; ce qui peut être vécu comme une rupture, un écroulement soudain, alors que des signes avant-coureurs pouvaient le laisser présager Aider la personne à reprendre pied La préparation du retour à l’emploi. »

Comment faire face au burn-out ?
La prise en charge est à adapter selon la sévérité des symptômes associés. Elle se fait en plusieurs temps, incluant le plus souvent un temps d’arrêt de travail, permettant successivement :

le repos ;
la reconstruction identitaire ;
la réflexion et la renaissance du désir de travailler ;
la possibilité de retour au travail.
Vous éloigner de votre quotidien professionnel sera salvateur pour prendre du recul sur votre situation mais aussi prendre soin de vous. Avec l’aide d’un médecin, vous pourrez faire redescendre la tension accumulée mais aussi trouver des solutions durables à votre épuisement physique comme émotionnel.

 

Le Bore-out, de quoi parle-t-on ? 


Qu'est-ce que ce nouveau syndrome ? 
Le bore-out est l'inverse du burn-out. Lorsqu’un employeur engage un salarié, il faut qu’il lui donne du travail. Un salarié n’est pas sur son lieu de travail pour se reposer mais pour être occupé. Le bore-out concerne une sous-charge de travail. Il s’agit d’un épuisement professionnel par l’ennui. En effet, c’est le manque de travail et l’ennui qui conduiront vos employés à un bore-out. N’ayant plus de défi à relever, ni d’objectif à atteindre, le salarié se désintéresse pour son emploi, c’est pourquoi il se frustre et se renferme.

Les conséquences pour le salarié ? 
Être payé à ne rien faire, qui n’en rêve pas ? et pourtant ce n’est pas la solution, cela vous mènera vers une détresse psychologique de plus en plus conséquente.

En 2005, AOL réalisa une étude sur l’ennui au travail, 33.2% des personnes indiquent que pour eux, le fait de gaspiller du temps de travail était dû à un manque de tâches à accomplir. Sur 10 000 employés interrogés, la moyenne de temps passé à faire autre chose que son travail est de 2h09.

Les risques sont conséquents. Selon les chercheurs, cette pathologie pourrait mener à une dépression, des crises d'épilepsie ou encore pire, un suicide. 

Comment lutter contre le bore-out ?
Ouvrez le dialogue. Vous pouvez parler de votre état d'épuisement et de votre sentiment d'ennui à vos collègues de bureau. ...
Lancez-vous dans une autre activité Voyez votre temps libre comme une chance. ...
Faites une pause. ...
Changez de job. ...
L'intérim comme solution ?

Parce qu'il est passé par là et revient de loin, Emmanuel est un coach des plus humains, qui sait ce que vous traversez  ! 
Les interrogations sont multiples et la peur de rechuter très présente. En faisant appel à un coach, vous aurez un cadre sécurisant pour avancer dans votre réflexion personnelle et professionnelle. Ici, aucun jugement mais un accompagnement personnalisé pour vous aider à retrouver la motivation à travailler, dans un domaine qui vous plait, et dans lequel vous vous sentirez de nouveau en confiance.


Ce coaching prend la forme d’un accompagnement individuel, qui peut être associé à la médiation animale si vous le souhaitez. Pour nous contacter, cliquez ICI

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article